Marche pub 2014

Le marché publicitaire Français en 2014

L’étude IREP – FRANCE PUB 2014 sur le marché publicitaire pose la question de son évolution. Ce marché qui s’élève à 13 milliards d’euros est en baisse de 2,5% sur l’année.

A y regarder plus précisément, le marché publicitaire classique (presse, annuaires, courrier, cinéma est en baisse mais le secteur Internet (display, search, mobile) continu sa progression pour atteindre 2,5 milliards d’€ en 2014.

Cette étude, qui ne prend en compte l’objet publicitaire qu’une année sur deux (1,4 milliard en 2013), nous confirme que les stratégies des annonceurs ont évoluées en privilégiant les dépenses au niveau de l’événementiel, des foires et des salons ainsi que les RP.

La tendance actuelle est donc bien à la personnalisation et au ciblage de la communication.

Comme le relevait déjà l’étude Ginger/2FPCo 2013, l’objet publicitaire est un support de communication très apprécié par les français, 79% des personnes interrogés déclarent souhaiter en recevoir d’avantages et  99% annoncent conserver pour eux-mêmes ou une tierce personne les objets publicitaires reçus.

La communication par l’objet est le vecteur idéal pour les campagnes de proximité, à condition que celle-ci soit utile, de qualité, en phase avec l’évolution des modes, des besoins des utilisateurs, et adaptée au public visé.

La montée en puissance des objets connectés dans les catalogues d’objets publicitaires (bracelets, perches à Selfie, enceintes Bluetooth…) illustrent cette évolution.

Mais attention, si l’offre est grande, il est parfois difficile de s’y retrouver.

Faites appel à un professionnel, vous ne le regretterez pas.