1

Le développement durable, ça n’est pas que de l’écologie !

 

Contrairement aux idées reçues qui laissent à croire que le développement durable se limite au pilier « écologie », il s’agit en fait de la sauvegarde de l’être humain sur terre, de son bien-être et de la croissance économique à travers les trois piliers suivants :

  • Social : favoriser la cohésion sociale, assurer le bien-être des citoyens, protéger les personnes les plus faibles à travers les services de santé, d’éducation, d’emploi, etc.

  • Environnemental : économiser et préserver nos ressources naturelles, éviter les émissions de CO2, valoriser nos déchets, etc.

  • Economique : développer une efficacité économique, favoriser une création de richesse pour tous, intégrer dans les coûts les aspects environnementaux et sociaux.

1

Comme le souligne la définition du développement durable énoncée dans le rapport Bruntland en 1987, « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. »

Il s’agit donc bien de la survie de l’Homme et non pas de la planète (puisqu’elle est invincible et l’Homme mortel).

La survie de l’Homme

Le développement durable a pour objectif de répondre aux questions de la raréfaction et/ou la destruction des ressources naturelles nécessaires à la survie de l’homme comme :

  • Les matières premières (qui servent à la fabrication de nos infrastructures, de nos biens de consommation, etc.) et les énergies fossiles (qui servent à produire notre énergie, source de toutes nos activités)

  • les ressources en eaux douces, nécessaires à notre survie et à l’agriculture

  • les écosystèmes et notamment les forêts qui produisent l’oxygène que nous respirons

  • la biodiversité qui permet à l’environnement de se régénérer et donc de nous fournir en ressources (nourriture, matériaux, combustibles) et assure une protection et une régénération naturelle de notre environnement suite aux inondations, catastrophes naturelles, etc.

Le schéma ci-dessous extrait du « kit pédagogique sur le réchauffement climatique » édité par le Réseau Action Climat France, présente bien les impacts de l’homme sur ses propres besoins vitaux.

2

Il ne s’agit donc pas seulement de sauver le panda d’Asie ou d’installer des éoliennes, mais bien de trouver des solutions globales qui permettront à nos enfants de vivre sur Terre dans les mêmes conditions que nous.

Le bien-être de l’homme

Mais le Développement Durable, ça n’est pas que ça !

En effet, le pilier social préconise de mettre en place des solutions qui permettent à l’homme de s’épanouir dans un environnement et un climat social favorable.

Le développement durable a donc pour objectifs d rechercher des solutions qui permettent à l’homme de répondre à ses besoins physiologiques (faim, soif, respiration, sommeil, etc.), de sécurité, d’appartenance et d’amour, d’estime et d’accomplissement de soi comme le prévoit la pyramide de Maslow.

Comment cela se matérialise dans le développement durable ? Il peut s’agir d’installations neuves dans les usines qui améliorent nos conditions de travail, de la mise en place d’espaces verts à proximité de nos habitations, d’un système d’assurance qui nous rassure, de la participation à des projets associatifs qui nous donne un sentiment d’appartenance et d’accomplissement, etc.

Tous les projets de développement durable, qu’ils soient en entreprise ou en association sont pensés pour répondre à nos besoins d’être humain.

3

Image extraire d’une courte vidéo qui explique nos besoins et la théorie de Manfred A. Max-Neef sur les 9 besoins de l’homme :

https://www.youtube.com/watch?v=lKojEhNkOrA

Une croissance économique

En plus de la participation à la survie de l’homme et à son bien-être, le développement durable promet une croissance économique des entreprises grâce à des économies de matières, d’énergie ou des déchets, à l’optimisation de la production, à une plus grande motivation des salariés et donc une diminution du turn-over et enfin à la diminution des risques.

Des études, menées entre autre par le spécialiste Bob Willard, ont démontré la rentabilité du développement durable entre 51% et 81% du chiffre d’affaire selon la taille de l’entreprise.

Il faut donc s’émanciper de l’idée reçue qui dit que le développement durable ne participe pas à la croissance de nos entreprises puisqu’il est réalité une opportunité forte de relancer son activité.

La vidéo ci-dessous vous explique en quelques minutes la rentabilité du développement durable.

Vous pouvez aussi regarder la vidéo ci-dessous qui illustre, à travers des témoignages de chefs d’entreprises françaises, les bénéfices du développement durable dans leur entreprise.

https://www.youtube.com/watch?v=TwSdAjrDbOo

Vous l’aurez compris, le développement durable n’est donc pas en contradiction avec la réussite économique et permet de créer de la valeur sociale et environnementale.

C’est pour toutes ces raisons que le Rêve du Dogon a décidé de s’investir dans le développement durable depuis plusieurs années à travers le choix de fournisseurs responsables, de produits fabriqués à partir de matières premières recyclées, de sponsorisation de projets porteurs de sens, etc.

Pour connaître nos engagements, venez découvrir nos engagements et nos projets le 10 Juin dans notre nouvel espace au 16 rue de Montreuil à partir de 18h30 !

En savoir plus :

Pour avoir d’autres exemples concrets d’entreprise qui ont fait le choix du développement durable, vous pouvez consulter les vidéos suivantes.

https://www.youtube.com/watch?v=uDEfo0uKlvo

http://www.ina.fr/video/3510582001002

Pour en savoir plus sur le développement durable, de nombreuses vidéos très intéressantes sont disponibles sur le site http://sustainabilityillustrated.com/fr/.

Enfin, pour en savoir plus sur notre engagement dans le développement durable vous pouvez consulter nos actualités développement durable sur le lien suivant :

http://www.revedudogon.com/category/blog/developpement-durable